Home

Objectives

Partners

Coordinator

External Evaluators

Final Technical Report

Work Packages

Project - Meetings

Other Meetings

Dissemination

Breeds

Links

Heritage sheep data base

 

 

 

 

Basco-Béarnaise    English   EFABIS Data

Nom international

Basco-Bearnais

Nom local

Basco-Bearnaise

Localisation

Pyrénées et Sud-Ouest

 

Nombre de brebis reproductrices

(an)

80.000

Taille de la population

En diminution

Flock-book établi en

 

Origine - Historique

Bien adaptée à la grande transhumance, la Basco-Béarnaise fut longtemps le trait d’union entre les hauts sommets pyrénéens et le vignoble des grands crus du Bordelais. Son origine se perd dans les méandres des torrents et des péripéties guerrières de l’histoire des Pyrénées.

 

 

Description de la race

Chaque été, les troupeaux vivent aux côtés des Manech Tête Rousse et Tête Noire. Cette race a de bonnes capacités de désaisonnement et l’agnelage a lieu entre octobre et avril. Ses aptitudes laitières et sa grande facilité de traite ont permis aux éleveurs béarnais de donner naissance au fromage de brebis à pâte pressée aujourd’hui reconnu par une Appellation d’Origine Contrôlée ‘Ossau-Iraty’. Toutes les brebis sont gardées en race pure. Les agneaux sont sevrés à un mois et sont appréciés pour la consommation festive notamment à Pâques.

La Basco-Béarnaise est blanche, les deux sexes possèdent des cornes légèrement spiralées. La couverture laineuse est moyenne, les membres sont découverts. Les mâles adultes pèsent 80 kg et les femelles 55 kg.


 

Conservation de la race

Etabli pour la première fois en 1975 , le plan de sélection de la Basco-Béarnaise est similaire à celui des Manechs. Ses objectifs sont de maintenir cette espèce au sein de l’exploitation et d’entretenir de grands espaces de montagne. L’UPRA des races ovines laitières des Pyrénées supervise la sélection et organise un programme de sélection laitière s’appuyant sur l’insémination artificielle.

Les progrès génétiques ont permis d’obtenir une augmentation annuelle de trois litres de lait. La production de lait atteint en moyenne 144 litres (2004) au contrôle laitier officiel après le sevrage des agneaux à 35 jours. Elle varie en fonction de l’âge mais progresse régulièrement. En 20 ans, la collecte de lait issue de la race a plus que doublée. Le plan de sélection pour les races laitières permet aux éleveurs d’atteindre des niveaux de production justifiant pleinement un tel élevage dans ces zones difficiles. Le programme de sélection laitière s‘appuie sur l’insémination artificielle à l’intérieur d’un noyau de sélection de 250 troupeaux et 52 000 brebis et un Centre d’Elevage où sont regroupés chaque année 200 jeunes béliers issus d’accouplements raisonnés. Parmi eux, 40 sont mis en testage sur descendance dans les meilleurs élevages du noyau de sélection. Les meilleurs d’entre eux, indexés sur la valeur laitière de leurs filles, sont utilisés en insémination artificielle et prioritairement en accouplement raisonné avec les 3 000 mères à béliers, pour engendrer la nouvelle génération de mâle. Actuellement, le schéma de sélection produit d’importantes avancées génétiques.

 

Contact: UPRA DES RACES OVINES LAITIERES DES PYRENEES Quartier Ahetzia 64 130

                Ordiarp - France Tél : +33 (0)5 59 28 19 90
 

Action Heritage Sheep AGRI GEN RES 040 receives financial support from the European Commission, Genetic Resources in Agriculture, under European Commission Council Regulation (EC) No 870/2004 AGRI GEN RES 2006 HERITAGE SHEEP